Ça y est, nous y sommes! C’est la première phase de déconfinement de l’Histoire! Chacun d’entre nous sort de cette expérience avec quelque chose de changé, indéniablement. Devant notre nouvelle réalité et l’incertitude qui la caractérise, comment s’y retrouver et se réinventer? Comment trouver son chemin?

Trouver son chemin, ça veut dire quoi?

Il serait prétentieux et malhonnête de ma part de vous dire que j’ai la réponse pour vous! Non. Il n’y a que vous-même qui puissiez trouver ou plutôt créer votre chemin. Par contre, j’ai quelques idées et références à vous partager sur le processus qui mène à s’accomplir personnellement.

En effet, trouver notre chemin, c’est poser les actions nécessaires, jour après jour, pour accomplir ce qui a le plus de sens dans notre vie.

Le processus qui permet de créer son propre chemin

La première étape dans cette aventure est de chercher à se connaître vraiment, honnêtement. Elle nous amène à explorer les détails qui nous caractérisent pour donner de la valeur à ce que nous sommes plutôt qu’à ce qu’on attend de nous. À la suite de cet engagement envers nous-même, nous avons à enclencher un cheminement vers notre accomplissement, un pas à la fois. Cette démarche doit se réaliser dans le respect de notre rythme, de nos valeurs et de nos aspirations profondes.
Se révèlent alors différents aspects de notre intériorité qui ont besoin d’être entendus et considérés pour que le processus de réalisation de soi se fasse harmonieusement et de façon durable.

Les éléments nécessaires au processus de création de soi:

– Il y a les peurs à écouter, toutes reliées à des besoins spécifiques. Par exemple, la peur de l’échec, reliée au besoin de valorisation et d’affirmation de soi. Ou encore, la peur de la réussite, reliée au besoin de liberté et de créativité. Les peurs nous offrent des indications sur ce qui est à faire pour prendre soin de nous-même.

– Il y a les phrases d’auto-limitation à désamorcer. Comme par exemple: « Qui es-tu, toi, pour penser comme ça? » ou encore : « Je ne suis pas à la hauteur… » Ces phrases apprises dans notre parcours de vie, nous les avons entendues prononcées par nos parents, nos tuteurs… Nous n’en avons plus besoin. Il est bon de les reconnaître comme étant étrangères à nous, et de les rendre à ceux à qui elles appartiennent.

– Il y a les lignes conductrices, nos valeurs, à identifier avec clarté et sérieux, afin de choisir les actions qui nous orientent vers le sens que l’on veut donner à notre vie.

– Et bien sûr, il y a les actions à poser, une à la fois, un pas après l’autre, pour atteindre la satisfaction, l’épanouissement et l’accomplissement de notre projet.

Mais tout ceci s’appuie en premier lieu sur notre capacité à nous connaître et à nous accepter tel que nous sommes.

 

« Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers. »

Cette inscription se trouve en Grèce sur le temple de Delphes. Ce n’est probablement pas la première fois que vous voyez cette citation, attribuée généralement à Socrate. Elle fait l’objet de nombreuses discussions philosophiques. C’est simple et profond.

Une explication moderne de « Connais-toi toi-même… »

Considérons l’univers brièvement. Nous y trouvons: des galaxies qui se côtoient, chacune unique avec ses propres lois; des mondes faits de gaz et d’autres de matière; des trous noirs comme des passerelles; des champs de météorites comme des terrains minés; et des mondes-oasis, où la vie se conjugue sous multiples formes.
Il y a une telle diversité. C’est complexe à naviguer.

Comment se connaître peut aider à trouver son chemin?

Imaginons que chaque personne est un univers unique, à part entière.
Nous avons tous des points en commun: la même matière qui nous constitue; des besoins d’être aimé et entouré pour nous sentir vivant et le besoin ardent de nous réaliser pour donner du sens à cette existence. Mais chacun d’entre nous l’exprime et le manifeste d’une façon unique, différente et imprévisible. Nous sommes parfois même surpris de nos propres réactions. Et dans l’adversité, nous nous découvrons sous un nouveau jour.

Alors, si nous voulons trouver le chemin de notre accomplissement, il apparaît évident que la première étape est de se connaître pour savoir où sont nos trous noirs, nos champs de météorites et nos oasis.

Se connaître, ça veut dire quoi?

Connaître vient du latin « naître avec ». Se connaître, c’est accepter ce que je suis, comme je suis, sans condition. Cette acceptation inconditionnelle donne naissance à la responsabilité et à l’authenticité.

« Si je suis né.e avec ces particularités, ces forces et fragilités, ces besoins spécifiques… J’ai à m’occuper d’avancer dans la vie avec respect de mes différences et de ma richesse personnelle. C’est ma responsabilité. »

L’authenticité nous permet d’assumer et d’affirmer nos particularités pour composer notre vie à partir de qui nous sommes. Elle s’appuie sur le courage et l’engagement à s’accomplir profondément.

Comment se connaître?

Plusieurs approches de connaissance de soi sont accessibles facilement. Lire des livres, écrire son journal, créer des oeuvres d’art, chanter, faire du sport, voyager, faire des erreurs et recommencer, réussir, échouer, faire faillite, démarrer une nouvelle business… et toutes les situations de vie qui nous confrontent sont finalement des occasions de se connaître. Souvent, la difficulté n’est pas le comment se connaître, mais plus le comment s’accepter.

Comment s’accepter?

  • Cesser de lutter contre soi.
  • Donner de la valeur à ce qui nous construit, plutôt que de l’attention à ce qui nous détruit.
  • Sortir de nos habitudes limitantes de jugement, de comparaison et d’auto-sabotage.
  • Observer tranquillement le flot de nos pensées et de nos émotions.
  • Accueillir la tempête autant que le rayonnement chaleureux de notre soleil intérieur.
  • Cesser de lutter contre nos aspirations profondes.
  • Cesser de donner de la valeur aux pensées qui nous limitent.
  • Explorer les actions qui nous font du bien et choisir de les mettre en priorité dans nos vies.

Tous ces éléments se manifestent simultanément dans le chemin de réalisation de soi. Se connaître, se reconnaître, s’accepter tel que nous sommes et s’engager avec authenticité et avec responsabilité à être soi-même, en accord avec nos valeurs profondes, tout ceci se déroule en même temps. Il est utile de rester ouvert et d’observer comment la vie se déroule devant nous, à travers nous et au-delà de nous.

 

Suivre notre joie pour trouver notre chemin

https://youtu.be/dWeciDzbqUc

La joie nous indique clairement que nous sommes sur le bon chemin pour nous-même. Elle crée de la motivation, de l’énergie et nous permet de nous dépasser en nous surprenant.
C’est une merveilleuse boussole de réalisation personnelle.

Évidemment, ce n’est pas toujours simple de déterminer ce qui nous rend profondément joyeux, ni de trouver comment mettre plus de ce qui nous rend joyeux dans notre quotidien. C’est tout un processus de courage, d’engagement et de foi en soi.

 

Par contre, je peux vous affirmer ceci

Lorsque nous donnons la priorité à ce qui nous passionne, nous trouvons des ressources inestimables en nous-même.
Et lorsque nous acceptons d’être imparfait, nous passons à l’action avec bienveillance pour nous-même.
Alors, nous sommes en route vers notre accomplissement personnel.

Quelques références pour vous aider à trouver votre chemin

Voici quelques ouvrages qui peuvent vous aider dans votre quête personnelle de réalisation et de sens:

Le courage d’être soi de Jacques Salomé
Le chemin le moins fréquenté de Scott Peck
Trouver son propre chemin de Isabelle Filliozat
Vivre, la psychologie du bonheur de Mihaly Csziksentmihalyi
Se changer, changer le monde de Ilios Kotson et Caroline Lesire
Trouver son Ikigai de Christie Vanbremeersch
À chacun sa mission de Jean Monbourquette
Le pouvoir du moment présent de Eckart Tollé

Bonne exploration!