Dans ma pratique de thérapeute par le Yoga et la créativité artistique, je trouve vraiment pertinent d’introduire les connaissances en anatomie subtile et énergétique qui nous viennent des sages de l’Inde ancestrale. Notamment, les messages qui sont reliés aux chakras. Chacun de ces 7 centres énergétiques est associé à des dimensions humaines fondamentales dans la construction de notre équilibre psychologique.

Les Chakras

En sanscrit, chakra signifie « roue ». Dans les systèmes ancestraux du Yoga et de l’Ayuveda, ont été mis en lumière de nombreux canaux énergétiques: les nadis. On peut retrouver ces notions de canaux énergétiques également dans la médecine chinoise traditionnelle, bien que le nombre de méridiens diffèrent du nombre de nadis.
Les 7 chakras du corps humain sont connectés au système glandulaire. Essentiels dans la circulation énergétique, il sont des carrefours de plusieurs nadis. Les chakras représentent également des stades de l’évolution d’un individu dans sa vie.

Le premier chakra, Muladhara:

Anatomiquement situé entre le scrotum et l’anus pour les hommes, précisément au niveau du col utérin pour les femmes, ce chakra est en lien avec la relation à la tribu, le sentiment d’appartenance, la sexualité pour la reproduction et la sécurité. Dans notre civilisation où l’argent joue un rôle important dans la sécurité, notre rapport à l’argent est aussi lié à ce centre fondateur.

Le deuxième chakra, Swadisthana

Situé dans la colonne vertébrale environ 2 à 3 cm en dessous du nombril, ce chakra est relié à la créativité, à l’enfant intérieur, la joie et l’émerveillement, et à la sexualité en relation, dans une forme plus subtile.

Le troisième chakra, Manipura

Situé environ 3 cm au dessus du nombril, à l’intérieur de la colonne vertébrale, il est relié à notre identité, notre capacité d’affirmation, et de mise en mouvement vers la réalisation de notre être profond. Lorsque bien équilibré, ce chakra est le siège du courage. Lorsque déséquilibré, il devient le siège de l’entêtement pouvant aller vers l’acharnement.

Le quatrième chakra, Anahata

Placé derrière le sternum, dans la région du coeur, ce chakra est le siège de l’ouverture à Soi et au monde, de l’Amour dans toutes ses dimensions créatrices. Il est le lieu dans lequel les énergies de la terre et du ciel se retrouvent et lorsqu’elles s’équilibrent, la réalisation de soi en relation avec la réalité prend forme et matière.

Le cinquième chakra, Vishuddha

Se situe au creux de la gorge, dans cet espace concave à la jointure du cou et du thorax, au niveau de la colonne vertébrale. Il est relié à la capacité d’exprimer notre vérité profonde, de recevoir, accueillir la vérité de l’autre, et d’utiliser notre pouvoir personnel pour créer et partager.

Le sixième chakra, Ajna

Aussi appelé le troisième oeil, Ajna est situé dans l’espace entre les deux sourcils. Il est relié à notre capacité de suivre notre intuition, plutôt que les élucubrations de notre mental affairé. Lorsqu’il est équilibré, il nous apporte une clarté de vision et nous connecte à la vérité.

Le septième chakra, Sahasrara

Également appelé le chakra de la couronne, nous relie à la confiance en la vie, notre spiritualité et nous connecte à ce qui nous entoure.

Comment libérer le flux énergétique des chakras?

D’après les différents enseignements que j’ai reçus en Indonésie, il est préférable de se méfier de toutes techniques d’ouverture des chakras qui viendraient de l’extérieur. L’équilibre et la circulation énergétique dans les chakras est une recherche intime de l’individu. Le corps et le psychisme ont leurs rythmes et il est essentiel de les respecter. En confiant l’ouverture de nos chakras à une personne extérieure, nous risquons de nous retrouver plus déséquilibrés par la suite.

De nombreuses techniques existent et je n’ai pas la prétention de les connaître toutes. Cependant, j’approuve particulièrement une forme de méditation qui s’appelle Chakras Shuddhi, ou le nettoyage des chakras. Cette méditation consiste à se connecter à chacun des chakras l’un après l’autre en venant consciemment respirer à l’intérieur. Peuvent-être ajoutés à cette méditation les couleurs, sons, qualités et mantras associés à chaque chakra pour permettre d’amplifier leur énergie bienfaitrice.

À quoi ça sert?

En libérant la circulation de l’énergie dans les grands centres énergétiques du corps humain, cela nous permet d’accéder à une stabilité intérieure qui retentit dans les divers espaces de notre humanité: stabilité émotionnelle, enracinement dans le présent, ouverture de nos choix face à l’imprévu, bien-être global diminuant l’impact du stress et de la douleur, entre autres bienfaits.

Bibliographie

– Linda Madani (2013). Yoga Pranala Intensive, Teacher training Manual. Intuitive Flow, Ubud, Bali, Indonésie.
– N.J. Devi (2000). The Healing path of Yoga. Alleviate Stress, Open your Heart, and Enrich your life. Three Rivers press; 1st Edition.
– Caroline Myss, Ph.D. (1996). Anatomy of the Spirit, the Seven Stages of Power and Healing. Three Rivers press, New-York, USA.

Pour aller plus loin:

Des postures de Yoga et plus encore pour permettre de débloquer les noeux émotionnels au niveau de swadisthana chakra, offert par mon professeure Lynda Madani:
http://www.intuitiveflow.com/self-healing-through-the-chakras-swadisthana-chakra/

 

Un documentaire passionnant dans lequel Gregg Braden nous partage certains des secrets de bien-être et de réalisation personnelle des pratiquants à travers le monde.